CASSER LES CODES CANICULE

 CODES OU BARRIÈRES

Les codes sont en quelques sorte les charpentes de nos repaires, de nos rites, de nos manies et de nos habitudes, bref tout ce qui tourne loin de la nouveauté. Quand ils nous déterminent on croit qu’ils nous sécurisent. Quand ils nous soumettent on croit qu’ils nous recentrent et quand ils nous enferment on croit qu’ils nous protègent. Mais ne sont ils pas des geôliers ?

code eco attitude

CODES OR BARRIERS

The codes are in some way the frames of our dens, our rituals, our quirks and habits, anything that turns away from the novelty. When they determine us, we believed that they secure us. When they subject us, we believed that they refocus us and when they lock us, we believed to protect us. But are not they the jailers ?

CODES COMPORTEMENTAUX

Quand les codes nous conduisent à notre perte et qu’ il faut s’en défaire mieux vaut que l’on soit seul en difficulté or ce sont quasiment tous les habitants de la planète qui font fonctionner ces codes qui régissent nos comportements qui polluent. Il semble que nous soyons incapables de changer de mentalité pour penser différemment et donc agir autrement.

BEHAVIORAL CODES

When the codes lead us to our destruction and thatwe could be destroyed it is better that one should be alone in difficulty. On the opposite, almost all people in the world operate these codes that govern our behavior. It seems that we are unable to change our mindset to think differently and therefore act differently.

code infernal

DE CODES EN MODES

Depuis quelques temps une nouvelle expression émerge dans les conversations. Selon l’expression  « je suis en mode » se révèle la faculté de passer d’un code à l’autre par séquences de vie quotidienne pour exprimer semble t il que l’on modifie son comportement à volonté. Si les modes se multiplient et défilent dans le temps avec aisance, les codes semblent moins flexibles et avec eux nos comportements réflexes ou conscients. Se mettre durablement en mode éco pour casser nos habitudes qui polluent notre VIPlanète ?

Se mettre en « mode à pieds » dès qu’on le peut, ça marche ?

 FROM CODES TO MODE

Lately a new expression emerges in conversations. In the words « I’m in mode » proves the ability to move from one code to another in daily life sequences to express it appears  that we change our behavior at will. If the modes are multiplying and march in time with ease, codes seem less flexible and with them our reflexes or conscious behavior. Getting sustainably in eco mode to break our habits that pollute our VIPlanète?

Codes de mort

TAKE A TURN PLEASE

La couche d’ozone serait « en bonne voie de guérison » par Gentside Découverte

Marie chantal


Laisser un commentaire